Accueil  Portail  Facebook  Membres  S'enregistrer  Connexion  



LE FORUM EST ACTUELLEMENT EN PAUSE POUR UNE RECONSTRUCTION TOTALE



Partagez|

Récit ~ La Tribu des Dragons

avatar
Pnj MakerStory Maker
Pseudo : PNJ
Messages : 129

- Identity -
Rang Social:
Classe:
Métiers:
MessageSujet: Récit ~ La Tribu des Dragons  Mer 13 Fév - 2:12

Le récit ~ La Tribu des Dragons




LES COULEURS DU PEUPLE DRAGON

"D
epuis des siècles, le peuple des dragons bénéficiaient de plusieurs variétés de dragons que l'ont différenciait par la couleur de leurs écailles. Chaque variété formait une tribu qui représentait sa couleur et sa puissance : les dragons noirs, les dragons blancs, les dragons verts, les dragons dorés, les dragons azurs et les dragons rouges.

Les seuls êtres possédant de véritables dragons – de la couleur de leur tribu – étaient les hommes dragons. Ces derniers recevaient un œuf de dragon à leur quatorzième anniversaire qu’ils faisaient éclore dans des endroits chauds comme dans les profondeurs des cavernes où réside la lave. Suite à leur éclosion, le rôle principal de leur maître était d’éduquer la bête sauvage en lui apprenant à respecter le peuple de la tribu, à se nourrir d’une alimentation animale et non d’êtres humains et à obéir aux ordres donnés Il fallait des mois pour qu’un jeune dragon reconnaisse son maître et commence à apprendre ce que celui-ci attendait de lui. Bien que la communication entre le dragon et son maitre fonctionnait par télépathie, seul ce dernier était connecté à l’esprit de son compagnon ailé.

Cependant, une guerre entre les tribus des dragons éclata. Cette dernière mena à la chute des tribus de couleurs et à la destruction des liens entre les dragons et leurs maîtres. Les dragons qui survécurent s’enfuirent du champ de bataille et s'isolèrent dans un grand désesport : celui d'avoir perdu leurs maîtres. Deux choix s’offrirent alors à ces créatures abandonnées.
(Certains dragons adoptèrent la vie sauvage et errèrent dans les cavernes des montagnes pour survivre. Ces derniers furent craints par les habitants qui redoutaient pour leur famille ou leur bétail. Les autres dragons prirent la décision de se laisser mourir, ne supportant plus la solitude et la perte des liens avec leur maître.

Afin de contrôler ses créatures devenues sauvages et dangereuses, la tribu victorieuse de cette bataille, le peuple des dragons noirs, décida de former des hommes dragons.Ces derniers avaient pour but de traquer et de capturer les dragons de couleurs les plus instables afin de limiter les dangers au sein de leur peuple et des contrées voisines, mais aussi de garder sous contrôle les dragons de couleurs. Ces bêtes furent placées dans les terres du peuple des dragons, en un lieu fermé et protégé, dont seuls les dirigeants de la tribu et les dompteurs de dragons avaient accès. On nomma ce lieu « le sanctuaire Sacré des Dragons Noirs ».


LA VIE QUOTIDIENNE

"N
i (mi) humain, Ni (mi) dragon, ces hommes dragons ne sont pas très appréciés dans la région de Syndoria. Ils sont craints à cause de leurs dragons, mais surtout parce qu'ils ont imposés de nouvelles lois. Les hommes peuvent se métamorphoser à l’aide de leur rage. Leur transformation évolue selon la puissance de leur colère. Les femmes, quant à elles, ne peuvent pas se transformer puisqu’elles gardent leurs gênes d’origines (la majorité d’entre elles étant humaines). Cependant, lors des duels à l’amiable, les hommes ne sont pas autorisés à se transformer, bien que très souvent, un des combattants ne peut s’empêcher d’accroître sa rage involontairement qui entraîne la suspension du duel. A l’état normal, les hommes dragons ressemblent à des êtres humains, ayant également des ambitions et des sentiments, même s’ils n’aiment pas les exposer aux autres. Ils profitent généralement de cette forme habituelle pour se faire passer pour des êtres humains afin de séduire les jeunes femmes.

C'est à l'adolescence, que les hommes dragons parviennent à se métamorphoser pour la première fois. Lors de leur première transformation, ils peuvent faire apparaitre leurs ailes de dragon volontairement. Ces dernièrers leurs sont très pratiques pour dissuader les intrus sur leurs terres et pour se déplacer. Ils ont aussi l’avantage de pouvoir combattre des créatures aériennes et de poursuivre rapidement leurs ennemis en fuite. A la deuxième transformation, leur peau se métamorphose au niveau de des épaules et des bras, voir même jusqu’au dos et au torse par des écailles, à la couleur de leur tribu afin de solidifier l’armure des hommes dragons. Leur rage augmente alors, laissant une lueur très prononcée changeant ainsi la pigmentation de leurs yeux en une couleur verdâtre ou rougeâtre. Cependant, ils ne ressentent plus leur force et n’ont plus conscience de leurs sentiments. Ils deviennent donc relativement dangereux à ce stade où ils sèment la destruction et la désolation sur leur passage.

Le peuple des dragons noirs s’étend sur les régions des terres enflammées à Syndoria par plusieurs tribus qui ont pris place dans les tribus du peuple des dragons de couleurs, une fois éliminées, à proximité des forêts et des sources d’eau. Chaque tribu est protégée par une forteresse faite de bois et de pierres ainsi que des tours de surveillance depuis lesquelles quelques éclaireurs veillent à face à d'éventuelles attaques de leurs ennemis. Concernant leurs habitations, elles sont aussi faite de pierres - pour solidifier la structure - et de bois.

Ce peuple n’a pas de croyance particulière contrairement aux autres races, néanmoins leurs femmes prient la déesse des terres enflammées et des flammes, Doliris, malgré que certaines tribus se situent dans la région de Syndoria. Cependant, depuis que les nouvelles lois ont été modifiées en sanctionnant les femmes de leur peu de liberté, ces dernières ont cessé de prier en son nom, croyant que cette divinité les a abandonnées.

Les soldats homme dragons entraînent les enfants à se battre dès leur plus jeune âge afin qu’ils acquièrent des compétences de précision et de rapidité. En effet, dès l’âge de huit ou neuf ans, les jeunes sont soumis à des entraînements quotidiens. Les soldats volontaires leur font apprendre les lois de la tribu qu’ils devront appliquer au court de leur vie, ainsi que la maîtrise de leur élément qu’ils ont hérités des « dieux ». Cette maîtrise des éléments est très importante pour toutes les races voulant servir de ce pouvoir qui est relativement dangereux. En effet, si le porteur de ce pouvoir ne sait pas l’utiliser convenablement, il peut utiliser sa force vitale au lieu de sa force spirituelle, pouvant donc entraîner sa propre mort. L’élément sacré est très rare au sein de la tribu des dragons font un seul homme est capable de maîtriser: le vieux prêtre, Yoan Conrad Fanel. Ce don lui provient de l’union d’un père dragon et d’une mère humaine qui maitrisait le pouvoir des prêtresses. Dès que leurs éléments sont maîtrisés,vers douze et treize ans, ils apprennent le maniement des armes avec les soldats volontaires et la maîtrisent des sortilèges pour les sorciers. Puis c’est à l’âge de seize ans, qu’ils montent enfin sur le terrain avec des entrainements intensifs afin de rattraper leurs éventuels retards. C'est aussi à cette période qu’ils se doivent d'appliquer toutes les lois de la tribu.

Les femmes ne sont pas admises aux entrainements, de par leur infériorité envers les hommes. Cette vision des hommes à l’égard des femmes s’est renforcée suite à la trahison au sein de leur tribu à laquelle furent mêlées les femmes. En effet, afin de maîtriser ces dernières et de leur faire intérioriser l'aspect négatif de leurs propres pulsions, la femme va devenir un simple objet du désir de l’homme, sautrement dit, un instrument de la reproduction de l’espèce. Les femmes stériles ou résistantes sont tuées suite à de nombreux avertissements. Cette décision est prise par le chef de la tribu lors d’une réunion avec les autres commandants.


LA TRAHISON

"C
omment le peuple des dragons a-t-il perdu ses couleurs ?
Depuis des années, ce peuple vivait en harmonie malgré le fait d'être considéré hors la loi par les autres races, ne voulant pas se soumettre à la dynastie des rois de la race humaine et souillant ainsi les lois de ses contrées. Le tempérament de ce peuple a toujours été très libre d’esprit et il ne souhaitait en aucun cas être dirigé par les nobles qui rabaisseraient sa réputation et sa dignité. Grâce à leurs dragons, les hommes dragons purent repousser ses royaumes ennemis et les dissuader de rendre leur justice face à leurs "insolences et crimes" commis sur les terres de Syndoria.

Cependant, certains chefs furent jaloux de la gloire d'autres tribus de dragons, souhaitant gouverner sur tout le peuple dragon. Ils décidèrent d’utiliser les femmes et leur inéluctable charme de séduction pour attendrir leurs « ennemis » afin d’obtenir toutes les informations nécessaires à leur révolte, à commencer par les rumeurs circulant sur les différents chefs. Puis le projet pris de l’ampleur, allant jusqu’aux complots auxquels les femmes eurent un rôle important. La mise en œuvre de plans d’actions nécessita plus que de simples informations pour ces chefs devenant de plus en plus avides de pouvoir. C’est alors que ces complots atteignirent la femme du chef des dragons noirs, Gabriella Fanel, dont on dénonça le viol commis autrefois par un des autres chefs, peu de temps après avoir été promise à son mari, le chef Celto Fanel. Cette affaire mit Celto dans une rage sans nom, déclarant ainsi la guerre aux autres tribus.

Plusieurs années de guerre entre les factions s'ensuivirent jusqu’à ce que la tribu des dragons noirs l'emporte, anéantissant ainsi toutes les tribus de couleurs. Il y eu de nombreuses pertes chez les hommes dragons, mais la tribu victorieuse récupéra toutes les bases allant des terres enflammées jusqu'aux terres de Syndoria. Par la suite, la traque et la destruction des dragons de couleurs furent assez complexe car la plupart se replièrent solitairement après la perte ou devinrent plus sauvage, de par leur instabilité.

Malgré ces grandes batailles survenues vingt ans plus tôt, la réputation de la tribu epâtit, passant du statut de hors la loi, à celle d'assassins et violeurs de jeune femme. Vision qui ne fut que renforcée suite à l’imposition de leurs nouvelles lois afin qu’aucune trahison de cette envergure ne se reproduise. Toutefois, durant cette période, Gabriella mit au monde son deuxième enfant, Mateo Fanel, qui devint un des héritiers du peuple dragon avec Taleesa Fanel, le premier né deux ans auparavant.


LES NOUVELLES LOIS

"S
uite à cette trahison, le peuple des dragons noirs mis en place de nouvelles règles au sein de sa tribu afin d’éviter que ce drame se reproduise. Ce peuple décida donc de limiter le nombre de femmes, afin d’avoir un contrôle permanent sur elles et de s’en servir seulement pour la procréation de leur espèce en voix d'extinction suite aux pertes causées par ces années de guerre. Les femmes stériles et celles qui ne peuvent plus mettre d’enfants au monde sont exécutées, de même pour les petites filles.

Bien évidement, toutes les femmes, ainsi que la femme du chef, Gabriella, n’étaient pas d’accord avec ses nouvelles directives et commencèrent par se révolter envers la tribu. Certaines de ses femmes tentèrent de nombreuses fois de s’enfuir, mais en vain. Elles y trouvèrent la mort pour sauvegarder la tribu car elles représentaient un danger pour la communauté. Petit à petit, la tribu se résigna et les quelques femmes qui résistaient finissaient par en payer le prix. Cela commençait par des avertissements visant à les raisonner et si elles persistaient, une grande réunion avait lieu et le chef de la tribu décidait alors de les exécuter. Ces réunions avaient pour but de parler des soucis éventuels survenant dans les tribus et de trouver des solutions cohérentes à ces incidents.

Ce n’est que deux ans après la naissance de Mateo que Gabriella tomba de nouveau enceinte. Toutefois, l’angoisse l’habitat de nouveau en craignant le sexe de l’enfant à naître, ainsi que son avenir. Au moment de son accouchement, les hommes de la tribu s’étaient rendu sur le champ de bataille pour protéger leurs terres contre l’empire d’Hashtar. C’est donc avec l’aide des quelques femmes de la tribu qu’elle mit au monde une petite fille du nom d'Elaena Fanel. Elle avait beau y réfléchir dans tous les sens, elle ne trouva qu’une solution pour sauver sa fille…. S’enfuir de la tribu! Quand le chef Celto revint de vainqueur de la bataille, il apprit par les femmes que l’accouchement avait énormément épuisé Gabriella et que l’enfant était mort-né. Cepenadant, au même moment, on lui signala la disparition de son premier enfant, Taleesa Fanel, ainsi que la fuite de plusieurs femme. Celto accusa donc Gabrielle d’être à l’origine de tous ces incidents et d’avoir pris Taleesa, âgé d'à peine quatre ans, en voyant que Mateo était protégé par son dragon lors de sa sieste.


LA NOUVELLE GÉNÉRATION

"D
e nos jours, le peuple des dragons a beaucoup évolué et a cédé, petit à petit, sa place à la nouvelle génération d’hommes dragons, menée par Mateo Fanel. Ce dernier cherche avant tout à retirer les lois qui lui semblent inutiles, préférant profiter pleinement de la vie entre deux batailles. Malgré les nombreuses réprimandes et sanctions de Celto, rien ne fit flancher cet héritier rebelle, vivant comme il l’entend et influençant les plus jeunes de la tribu qui le considèrent comme un véritable modèle

Un jour, Celto reçu une lettre écrite de la main de Gabriella où elle lui avoua toute la vérité concernant les femmes qui ont fui la tribu, l’enlèvement de leur premier fils Taleesa, ainsi que la naissance d'Elaena. Ce dernier détail lui fit un choc. Sachant qu’il recevrait cette lettre lors de sa mort, elle était convaincue qu’il ne mettrait jamais la main sur sa fille parce que celle-ci ressemblait fortement à sa mère. Elle donna alors la localisation de la jeune fille en demandant à son époux de prendre soin d’elle, tout en espérant que celle-ci parviennent à apaiser et à changer les lois que le chef avait mis en oeuvre par le passé. Malgré cette découverte, il espérait surtout avoir des nouvelles de son fils aîné, Taleesa, ignorant tout de ce qui lui était advenu.

Il se rendit jusqu'à la demeure où se trouvait sa fille qu'il avait bien l’intention d’assassiner de ses propres mains. Néanmoins, lorsqu’il croisa son regard, il ne put s’empêcher d’y voir sa défunte épouse et refusa finalement d’accomplir ce pour quoi il était venu. Elaena rejoint alors la tribu des dragons, malgré ses doutes, mais fut vite appréciée par les femmes qui virent en elle alors un espoir pour l’émergence de la nouvelle génération. L'arrivée de sa fille rendit également le chef plus clément envers les femmes de la tribu.

Aujourd’hui, il est possible pour les femmes de se battre. Toutefois, elles sont peu nombreuses et se doivent d’apprendre seules le maniement des armes – en observant les soldats qui entraînent leurs apprentis – mais aussi la maîtrise de leurs éléments – au travers des livres. Certaines d’entre elles sont parvenues à faire leurs preuves auprès de leur chef et reçoivent quelques missions, assez simples, de recherche d’informations, de filatures ou d’assassinats nécessitant le charme d’une femme, un atout qui leur est précieux. Cependant, ces femmes ne sont pas appréciées par les anciens de la tribu car elles ne sont pas obligées de féconder. Cela est aussi dû à l’émergence de la nouvelle génération qui s’avère bien plus respectueuse envers les femmes

Récit ~ La Tribu des Dragons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Donjons et dragons : figurines sur plateau lumineux
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons
» Là-bas, aux confins de l'Indu-Kush... une tribu qui résiste
» Exposition Dragons...
» Dragons VS SW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragons' Tribe RPG :: Gestion du Forum :: Informations sur le Contexte :: Contexte-