Accueil  Portail  Facebook  Membres  S'enregistrer  Connexion  



LE FORUM EST ACTUELLEMENT EN PAUSE POUR UNE RECONSTRUCTION TOTALE



Partagez|

Qu'y a-t-il dans le coin?

avatar
Fyrh LakerEmpire d'Hashtar
Messages : 59

- Identity -
Rang Social:
Classe: Assassin / Voleur
Métiers: Assassin
MessageSujet: Qu'y a-t-il dans le coin?  Dim 20 Oct - 21:30

Trois jours de voyage depuis sa dernière halte.
C’était épuisant… Même sous sa forme féline, Fyrh était vite fatigué. Il avait beau être endurant et rapide, ses forces n’étaient pas illimitées. Il devait s’arrêter souvent pour reprendre son souffle, et lorsque ce n’était plus suffisant, le chat était obligé de s’arrêter pour une pause plus longue.
Son objectif était d’atteindre le plus vite possible le territoire des Dragons Noirs situé dans la région de Syndoria, pas loin de Sérénity.  Du coup, l’hybride accordait peu de temps à la chasse et au repos. Seulement, son corps ne l’entendait pas de cette oreille, lui rappelant sans cesse qu’il avait besoin de sommeil et de nourriture, choses qu’il ne pouvait pas prendre à la légère. Et puis, la chimère avait plutôt intérêt à être en forme si elle voulait espionner les Dragons Noirs. Cette mission était plutôt délicate et loin d’être facile, Fyrh en avait conscience. Qui plus est lorsqu’on n’a pas beaucoup d’informations sur son adversaire.
Le félin avait fait une halte dans une petite ville afin de faire des recherches sur cette tribu tant redoutée. L’hybride y consacra une journée entière, pour quoi? Pour en ressortir bredouille… Une vraie perte de temps! C’était probablement pour cette raison qu’il était aussi dur avec lui-même ces trois derniers jours. Fyrh devait rattraper son retard, quitte à être fatigué en arrivant sur place. Tant pis, il aurait tout le loisir de se reposer convenablement à son arrivée avant d’aller à la pêches aux rumeurs.

La nuit touchait à sa fin.
Le soleil montrait déjà le bout de son nez. Le chat avait voyagé toute la nuit pour passer inaperçue et ainsi éviter les dangers tout en se déplaçant rapidement. Il avait fait un petite pause le soir, juste pour chasser, puis était repartit. Là, la faim se faisait à nouveau sentir. Mais avant de partir en chasse, la chimère devait se trouver un coin tranquille où reprendre sa forme semi-humaine. Et puis, elle devait aussi vérifier sa position sur sa carte. Fyrh avait un bon sens de l’orientation, mais il préférait quand même en être sûr. Pour lui, il ne devait plus être très loin. D’ailleurs, il apercevait de la fumée non loin de l’endroit où il se situait. Probablement un village, de quoi peut-être satisfaire son manque d’informations. Le chat prit donc cette direction.
Avant même qu’il aperçoive les bâtiments, une étrange odeur de brûler lui vint aux narines, ainsi qu’une autre senteur qu’il connaissait que trop bien. Ces parfums ne lui disaient rien de bon… L’hybride accéléra donc le pas afin de confirmer ses hypothèses.
Fyrh arriva sur les lieus et eut face à lui un spectacle désolant. Ce village avait été la proie des flammes. A voir ce qu’il restait des bâtiments, l’incendie avait dû prendre rapidement et tout raser sur son passage. Ce ne devait pas être un simple accident, ce feu avait sûrement été déclenché volontairement. Les habitants avaient dû s’enfuir… Non pas à cause du brasier, mais à cause de ceux qui l’avaient allumé. Son regard fut attiré par un tas fumant. Son idée venait d’être confirmée…
Des corps calcinés avaient été empilés. Le feu avait dévoré toute parcelle de chair, les rendant noir de suif. Les visages n’avaient plus rien d’humain. Ils grimaçaient et se tordaient de douleur. La vue de ces cadavres le dégoutait. Certes, Fyrh avait l’habitude de tuer, même froidement. Mais jamais il lui serait venu à l’esprit d’anéantir tant de gens, sûrement innocents pour la plupart, pour de l’argent. Les affaires de génocide, ce n’était pas pour lui!
L’hybride continua sa visite du village, préférant ne plus avoir cette vision de cauchemar. De nombreuses maisons étaient inhabitables, ayant été trop endommagées par le feu. Quelques-unes avaient l’air encore stables, de moins pour passer une simple nuit. Sinon, rares étaient les bâtiments facilement récupérables. Fyrh s’en choisit un, une boutique d’après l’enseigne qu’il y avait au-dessus de la porte. Il y pénétra et laissa tomber son sac à dos.
Le chat porté toujours son sac sur le dos, même lorsqu’il était en mode « félin ». Toutes ses affaires y étaient rangées, même ses vêtements. L’avantage de cette transformation était la rapidité et l’endurance, l’inconvénient était que ses habits n’étaient en aucun cas adaptés à sa posture d’animal. La plupart du temps, le tissu se déchirait, ce qui n’était pas pratique. La seule solution qu’il ait trouvée, était de se déshabiller tout simplement.
Fyrh reprit sa forme humaine, gardant simplement quelques traits animales comme ses oreilles. Il sortit ensuite ses vêtements de son sac, puis s’habilla tranquillement. Il n’empêche que, tous ses sens étaient aux aguets. Il ne tenait pas à se faire avoir bêtement par l’un des survivants de ce village. OU bien l’un des assaillants, voire pire… Le chat ne savait pas vraiment ce qui rôdait dans le coin, alors autant se dépêcher à se vêtir. Une fois prêt, il décida de rapidement faire le tour du village afin de trouver des indices sur l’origine de cette catastrophe.
avatar
Adanar MiveneTribu des Dragons
Pseudo : Amenia
Messages : 14

- Identity -
Rang Social:
Classe: Archer
Métiers:
MessageSujet: Re: Qu'y a-t-il dans le coin?  Dim 21 Sep - 9:03

[HRP : Désolée pour le retard jétais en vacances ˆˆ Bn comme c'est mon premier message je t'avoue que je ne maˆitrise pas trop le perso alors si quelque chose te gène n'hésite pas à me le dire ˆˆ]

U
ne odeur exécrable de sang, de chair et de fumée opposée à ce spectacle magnifique des flammes dansantes sur le toit des maison. L'archer avait posé son arc. Ses compagnons d'arme également. Les choses n'avaient pas trainées. En même temps, la provocation était trop grande. Un village aussi près de la tribu, aussi sûr de lui. Ces humains étaient-ils à ce point stupide de croire que les fiers dragons laisseraient passer cette affront? Probablement, ils étaient toujours trop téméraires pour leur propre bien. Prêt à n'importe quoi pour reprendre une parcelle de cette terre désolée. Des idiots... Dommage que trop peu de survivants n'aient été épargnés pour avoir l'occasion d'apprendre leur leçon.

Le groupe de guerriers revient du brasier sans problème, sourire aux lèvres et épées salies. Il est temps de laissé le feu faire son office et de retourner au campement de la tribu. Ils n'ont plus rien à faire ici de toute façon. Un désintérêt total, et pas un remord. Peut être que ce genre de scène était devenue un peu trop habituel ? Mais après tout, on n'avait jamais vu un dragon avoir peur du feu? Alors s'en servir contre ces êtres inférieurs qui se croyaient tout permis, n'était que justice. Voir même une sorte de purification pour cette terre sur laquelle nous régnons.

La nuit se passe ainsi, le calme, le silence après les cris. Peut être que les plus sadiques de la tribu sont même restés écouter le crépitement lointain du feu et le craquement des os. Il y en a, à qui ça plait... Dans une société où la force est maîtresse c'est bien normal. Adanar lui gît avec plaisir sur son lit, les bras sous la tête satisfait de sa performance. Les flèches ont atteints leurs cibles. Toute. Oh bien sur, certaines n'ont fait que blessés à la jambe les meilleurs fuyards mais il y a quand même une très bonne moyenne pour la demi-obscurité que lui offrait le soleil couchant.  

Ses yeux se ferment lentement jusqu'à ce que le calme du ciel le gagne intérieurement. Se dépenser pour la guerre est un excellent somnifère. Rien ne le réveille avant le lendemain. Un fois levé et son uniforme enfilé, Adanar sort de chez lui. Les femmes qui préparent déjà le repas de midi malgré l'heure matinale ne l'inspire pas, aussi évite t il soigneusement les cuisines pour aller prendre ses ordres. Bien sûr, ils n'ont pas changé depuis la veille, il doit aller patrouiller. Verifier qu'aucun de ses imbéciles n'est revenus dans la nuit. Ou lui apprendre que c'était son dernier acte.

Les rayons de soleil de l'aube l'embrasse tandis qu'il arrive dans le village désolé. Avec cette discrétion qui le caratérise, le maître des flèches longent les murs ensuiffés et les corps calcinés, à l'afût du moindre bruit, de la moindre ombre qui pourrait être un indice de la présence d'imprudent. En même temps, il est  son aise ici pour réfléchir tranquillement. DEs oiseaux passent parfois au dessus du village en piallant comme pour marquer leur indignation quant à l'odeur ou l'horreur du spectacle.

Soudain un crissement sur le sable le fait se retourner. L'arc est bandé, la flèche dans son encoche prête à être tirée. Il avance prudemment vers ce bruit à l'abri d'une bâtisse dont le toit s'est effondré sous l'assaut des flammes.

- "Ne bougez plus. Ce village n'est plus habité que venez-vous chercher sur nos terres? "

La créature est de profil mais il n'ne a jamais vu de pareil. DEs oreilles de chat, un air plus félin que les gens d'ici. Il n'est pas du village, Adanar en est certain, il n'en a pas vu de pareille la veille.
avatar
Fyrh LakerEmpire d'Hashtar
Messages : 59

- Identity -
Rang Social:
Classe: Assassin / Voleur
Métiers: Assassin
MessageSujet: Re: Qu'y a-t-il dans le coin?  Sam 27 Sep - 22:45

L'endroit était désert.
Les maisons avaient été la proie d'un gigantesque incendie. Il ne restait absolument rien des toitures, même les murs avaient été attaqués, noircis par ce monstre enflammé. Il n'y avait plus aucun bruit hormis le crépitement d'un mini brasier toujours en activité dans l'une ou l'autre bâtisse. Une odeur de brûler flottait dans l'air, accompagnée d'une senteur de chair calcinée. Des villageois avaient dû être pris au piège dans leur maison en proie aux flammes dévorantes. Fyrh était loin de se douter de ce qu'il allait découvrir en fouillant le village…

Le village n'avait pas subi l'assaut d'un incendie. Non c'était bien pire…
A force de fouiller dans les recoins, le félin arriva à la conclusion suivante: cet endroit était le lieu d'un massacre, d'une extermination. Cela ne se voyait pas aux premiers abords, mais c'était bel et bien ce qui s'était passé dans ce patelin. Des barbares peut-être? Non, il ne misait pas sur leur incursion dans ce village. L'attaque avait l'air d'être beaucoup mieux organisée qu'un simple raid de tribus moins civilisées. De plus, la frappe avait dû être rapide car bon nombre de cadavres calcinés gisaient encore dans leur maison. A croire que les gens n'avaient même pas eu le temps de fuir ni même sortir de chez eux. Des charognards comme les corbeaux ou les vautours, s'affairaient à dévorer ce qui était comestible, même la chair brûlée à vif. Et l'incendie n'avait été allumé que pour camoufler les faits, il n'y avait aucun doute. La question était pourquoi? Pourquoi une tel acte de sauvagerie? De ce que le chat pensait, cette mini ville n'avait jamais eu de problème avant cela. Jusqu'à présent, il avait même réussi à échapper à la guerre. Alors pourquoi maintenant? De plus, il n'y avait aucun étendard délaissé afin d'identifier l'une ou l'autre faction. Rien… pas de trace de l'identité de l'agresseur. Cela pouvait donc être n'importe quelle civilisation intelligente connue à ce jour. Fyrh avait plutôt intérêt à rester sur ses gardes. Le massacre avait l'air récent, les fauteurs de trouble ne devaient pas être très loin…

Ses oreilles se tendirent soudain, bien droites.
Il lui semblait avoir entendu du bruit. Un rescapé ou un agresseur? Ou simplement un corbeau qui prend son envol? La charpente d'une maison qui s'effondre? Non, une voix vint donc railler les deux dernières possibilités. C'était une menace? Comme ça le village n'était plus habité… Difficile de dire le contraire, Fyrh n'était absolument pas aveugle. Il avait déjà remarqué depuis longtemps que cet endroit était désertique. Cependant, l'assassin ne pouvait pas dire qu'il s'agissait d'un villageois qui avait échappé au massacre et qui revenait voir s'il y avait encore de la vie ou bien un de ceux qui avait détruit ce village et qui revenait voir s'il n'y avait pas de survivant. Tout ce qu'l pouvait dire, c'était qu'il était armé d'un arc à flèche. Il le voyait bien du coin de l'œil. D'ailleurs, la flèche était déjà encochée et la corde était tendue. Il suffisait donc que le type lâche la ficelle pour lancer l'attaque. Le chat n'aurait qu'un quart de seconde pour réagir, compte sur sa vitesse et surtout sur sa magie pour parer l'attaque.

Apparemment, s'il comprenait bien, Fyrh se trouvait sur les terres de ce gars peu avenant.
Il se tourna pour se mettre face à lui, histoire d'avoir une meilleur vue sur ce tireur d'élite. Comme ça, chacun pouvait voir le visage de l'autre. Et dans le cas du félin, être prêt à se défendre et contre-attaquer s'il le fallait. Il avait déjà placé ses mains sur ses dagues, sous son manteau long. A en voir son allure, le chat penchait pour le fait qu'il avait face à lui l'un des responsable de cette extermination. Ses vêtements étaient en parfait état. Le personnage en question ne semblait absolument pas fatigué. Hors, s'il était un rescapé, il aurait dû avoir des habits déchirés, sales et être à bout de force. Non, il avait en face de lui un professionnel des armes, cela se voyait tout de suite sa façon de se tenir et à son arme de qualité. Fyrh devait donc se montrer délicat et diplomate sur ce coup-là. Ce fut donc sans attendre qu'il prit la parole, histoire de calmer le jeu:

Je m'excuse… j'ignorais que je me trouvais sur une propriété privée! J'avais pensé faire une halte ici même… Mais je n'avais pas connaissance que ce village avait été raillé de la carte!

Il marqua une pause avant de reprendre, se faisant ignare:

Savez-vous ce qu'il s'est passé?

Ses yeux dorés ne le quittaient pas une seconde, le tenant toujours à l'œil.
Fyrh ignorait l'identité de son potentiel adversaire. Il espérait juste celui-ci lui en parle plus au sujet de cette fameuse extermination de villageois plutôt que de se battre. Il venait de faire une longue route, un moment calme lui ferait du bien. Mais méfiez-vous des apparences, le chat restait tout de même au taquet…
avatar
Adanar MiveneTribu des Dragons
Pseudo : Amenia
Messages : 14

- Identity -
Rang Social:
Classe: Archer
Métiers:
MessageSujet: Re: Qu'y a-t-il dans le coin?  Ven 3 Oct - 10:52

L
a présence d’une créature autre que les corbeaux ou les vautours avait de quoi surprendre. Adanar s’attendait à voir peut être un courageux qui serait revenu chercher des objets de valeur et encore. Il ne devait rien rester dans les maisons qui avaient été la proie des flammes, des babioles ou des bijoux peut être mais il y avait fort à parié que le détachement envoyé dans le village hier en avait profiter pour faire quelques “découvertes”.  Les dragons ne pensaient pas avoir à craindre de l’extérieur. Les deux puissances s’étaient affontés et portait à cause de cela de profonde blessure. Eux aussi avaient perdu des hommes, mais pas assez pour cesser de défendre leur territoire.

Il laissait la créature se tournait lentement. Il n’avait pas levé les bras devant la menace de la flèche. Il fallait donc parier qu’il aurait un moyen ou un autre de se défendre en cas de confrontation. Il n’y avait que les habitués des armes qui n’avait pas peur devant une flèche prête à être décochée. La menace de mort planant comme une ombre suffisant souvent à faire sortir la peur des gens visés. Cet étrange chat devait être habitué à cet menace. Son calme et son ton détaché ne laissaient pas de place au doute dans l’esprit de l’archer.

-Je m'excuse… j'ignorais que je me trouvais sur une propriété privée! J'avais pensé faire une halte ici même… Mais je n'avais pas connaissance que ce village avait été raillé de la carte!

Ne relâchant pas son attention ni la tension de sa corde, Adanar fit un pas en avant. Il n’avait pas l’air d’un voyageur. Ses vêtements ne portaient pas la trace de poussière  que laissent immanquablement des heures de marche. Et il doutait vraiment qu’un voyageur ordinaire choisisse ce paysage cauchemardesque pour faire une halte.

- Si vous connaissez ce village, vous devez bien savoir que vous êtes entré sur les terres des Dragons Noirs depuis presque deux heures de marche.

Il n’avait pas besoin d’être plus précis. Le chat saurait très bien ce qu’il risquait ou ce qu’il devait faire s’il était intelligent. Dans le cas contraire, la flèche irait se logeait directement dans son épaule pour lui expliquer de façon moins évasive la marche à suivre. Mais comme un chat, le jeune homme se fit plus curieux qu’intelligent.

- Savez-vous ce qu'il s'est passé?
- Oui.

La réponse de l’archer avait été faite d’une voix calme. Courte, mais pas sèche. Il avait juste répondu à la question sans chercher à s’étendre. Adanar n’avait jamais aimé parler pour énoncer des évidences. Ce qu’il s’était passé? Un massacre, un feu, une vengeance. Et pas une seule résistance parce que personnne n’était capable de rivaliser avec les guerriers de la tribu dans ce village. Tout cela, le village carbonisé le criait aux oreilles de ceux qui y passait. Et le dragon n’avait simplement rien à y rajouter.

Il réfléchit quelques secondes avant de détendre l’arc maintenant la flèche en place mais baissant les bras. Son regard perçant n’avait pas lacher sa cible pour autant. Il se méfiait sous cette apparente décontraction. Il pouvait encore le tuer en une seconde mais rien ne le poussait à croire que ce soit nécessaire.

- Prenez vers le soleil et rester hors de ce territoire. A moins d’envier leur sort.

Ce n’était pas une menace, ce n’était toujours pas énoncé comme telle. La désignation des corps brulés dévorés par les corbeaux aurait même pu passer pour un simple exemple si un crâne n’était pas tombé sous l’appétit des corbeaux au même moment. Adanar avait seulement donné un conseil au soit disant voyageur. S’il ne voulait rien de particulier, s’il n’avait vraiment rien à faire ici, il ne valait mieux pas qu’il s’y trouve.
avatar
Fyrh LakerEmpire d'Hashtar
Messages : 59

- Identity -
Rang Social:
Classe: Assassin / Voleur
Métiers: Assassin
MessageSujet: Re: Qu'y a-t-il dans le coin?  Mar 7 Oct - 21:01

Ses yeux dorés ne le quittaient pas un seul instant.
Le chat avait l'air d'être complément passif, totalement décontracté malgré la menace de l'arme. Pourtant il n'en était rien. Il l'observait très attentivement afin de trouver un moindre défaut dans sa tactique ou bien savoir comme son adversaire se battait rien qu'en regardant ses faits et gestes. Le félin était également très attentif à ses paroles, les oreilles bien droites. Celles-ci bougeaient de temps à autre, s'orientant de droite à gauche lorsqu'elles percevaient un bruit suspect dans les décombres crépitants.

De ce qu'il pouvait comprendre, Fyrh conclut que ce village avait été attaqué par une tribu de Dragon Noir, précisément celle à laquelle appartenait sans doute le jeune homme face à lui. Mais pour quelle raison avoir perpétré un tel massacre? Le chat avait bien des idées, mais ignorait si elles étaient valables ou s'il y avait d'autres possibilités. L'assassin savait pertinemment qu'il était entré sur le territoire des dragons depuis un certain temps. Sa mission était de les espionner pour savoir ce qu'ils préparaient. Il n'était donc pas là par pur hasard… Et ça, il ne doutait pas un seul instant que son compagnon avait deviné qu'il n'était pas un bête voyageur. Cependant, le matou ne pensait pas qu'il avait réussi à trouver ses véritables intentions. Il devait donc se montrer prudent de ce côté pour ne pas tout faire rater.

Au moins, de ce qu'il avait appris, Fyrh avait déjà quelques éléments à donner à son employeur. Notamment le fait que la tribu des Dragons Noirs avait attaqué un village. Si ça tombe, ce n'était pas un cas isolé. Sur leur territoire, il y avait peut-être d'autres endroits dans la même situation, des lieux dévastés par le passage éclair de créatures redoutables. Pour l'instant, le chat ne pouvait pas porter de jugement trop tôt. Il ne lui semblait pas voir d'autres colonnes de fumée dans les environs, signalant un autre incendie. En tout cas, le félin se demandait ce qui avait poussé les Dragons Noirs à prendre d'assaut ce village. Il allait devoir un peu enquêter à ce sujet pour trouver des réponses satisfaisantes qu'il pourrait ramener à son commanditaire. Pour l'instant, il avait trop peu d'informations que pour retourner à Hashtar. Cependant, avec le type en face de lui, Fyrh se disait qu'il allait avoir des difficultés. Fouiller sur leur territoire n'allait certainement pas plaire à cet énergumène-là.

Bien que le dragon ait baissé son arme, il n'avait pas l'air enclin à le laisser vadrouiller ici. D'ailleurs, ses réponses à ses questions furent brèves mais pas agressives. Il semblait plutôt le conseiller, le guider à quitter ces terres. Le souci était que Fyrh n'avait pas fait autant de route pour rebrousser chemin maintenant. D'autant plus qu'il avait une mission à réaliser. Ce fut donc sur un ton calme et posé qu'il fit une remarque par rapport au conseil énoncé:

Je vous ai dit que je voyageais! Je compte donc poursuivre ma route plutôt que revenir sur mes pas!

Sa main s'était portée instinctivement à son arme, son geste camouflé par son long manteau noir. Après cette phrase, l'assassin avait peu de doute sur l'attitude qu'allait prendre le dragon. Celui-ci était clairement territorial. Il ne le laisserait sans doute pas flâner à sa guise dans ces contrées. Fyrh était prêt à riposter s'il le fallait, les muscles déjà tendus. Il osa même aller plus loin que ce qu'il ne devrait en posant la question suivante:

Pourquoi un tel carnage?
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Qu'y a-t-il dans le coin?  

Qu'y a-t-il dans le coin?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Va mourir dans un coin - forever alone
» Dans un coin discret...
» Dans un coin sombre
» Un coin sombre dans les Cachots
» Une choppe et ça ira mieux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragons' Tribe RPG :: Syndoria :: Forêt d'Azora :: Tribu des Dragons Noirs-